L’économie mondiale ralentie par le coronavirus

Universités et frontières fermés jusqu’à nouvel ordre, commerces fermé, événements annulés, usines et transports au ralenti, places boursières qui s’affolent… La pandémie du nouveau coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet l’économie mondiale au fur et à mesure que les pays se calfeutrent. La propagation du virus a perturbé les chaînes d’approvisionnement et provoqué la chute de l’investissement et de la consommation, conduisant à un “risque réel et croissant de récession mondiale”, a souligné le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Il a appelé les gouvernements du monde à travailler ensemble pour empêcher l’économie mondiale d’entrer en récession. Le Fonds monétaire international a, lui, averti que la gravité du ralentissement de l’économie mondiale dû au coronavirus dépendrait de la durée de celle-ci et des réponses apportées par les gouvernements. Début mars, la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a prévenu que la croissance en 2020 serait inférieure aux 2,9% de 2019, sans pouvoir “prédire de combien”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *