La Vie et l’œuvre de Mame Astou Diankha.

I°) Biographie de Mame Astou Diankha :

Mame Astou Diankha était la fille d’Ibrahima Diankha et de Bineta Aly Thiam originaires de Guidimakha(Mauritanie) , elle est venue au monde au Djolof où elle fera la rencontre de son futur époux.

II°) Mame Astou Diankha, une épouse modèle

En proie à une maladie, elle fera la rencontre de Mame Aladji Abdoulaye Niass après plusieurs tentatives chez d’autres guérisseurs. Il l’a soignera définitivement avant de demander sa main à ses parents.

Digne dans l’épreuve et stoïque, elle avait surtout foi en son époux.

Un jour, prise par la volonté d’offrir au monde l’un de ses meilleurs fils,elle rassembla tout ce qui lui était précieux et l’offrit à son époux, en échanges de prières. Ce dernier, marqué par ce geste, lui promit de prier pour elle.

III°) Mame Astou Diankha, une excellente mère:

Une nuit, alors qu’elle dormait, elle vit en songe la lune qui tombait sur elle. A son réveil, elle se confia à son époux. Ce dernier qui connaissait la signification, l’enjoint de n’en parlé à personne.

Mame Astou était la 4ème épouse de Mame Aladji après Mame Fatou Diakhaté, Aminata Safy Thiam et Seynabou Thiam; une position semblable à celle qu’occupe Cheikh Ibrahima Niass dans sa dimension spirituelle.

Femme dévouée, elle a tout donné pour élever Cheikh Ibrahima Niass au rang d’érudit connu dans le monde entier pour son exégèse du Livre Saint et de son amour pour le sceau des prophètes, Mouhamad (paix et salut sur lui).

Comblée de joie par un fils devenu un érudit accompli, à la gnose où s’abreuve le monde entier, Mame Astou, grâce à ses sacrifices, pouvait donc partir sereinement rejoindre son époux décédé des années plutôt.

IV°)Mame Astou Diankha, la pieuse

Pour Mame Astou Diankha, une vie comblée ne pouvait passer que par la maîtrise du Saint Coran et des préceptes de l’Islam. Toute autre chose n’était que vanité.

A l’image des femmes de vertus qui ont marqué l’histoire de l’Islam, Mame Astou Diankha rassemblait toutes les vertus en elle.

Rien qu’à voir son visage, on était édifié sur la femme qu’elle était. Elle se confirmait aux recommandations de l’Islam dans toutes ses dimensions. Ce qui la différenciait des autres femmes de son époque. Elle se couvrait tout le corps et portait le voile. Elle passait tout le temps à lire le Saint Coran et tous les Sages de son village s’étaient épris de son comportement modèle.

V°)Mame Astou Diankha,un modèle de société

Mame Astou Diankha était un rayon de lumière de son époque et de la nôtre. Le ciel luminescent de connaissances s’obscurcit graduellement de nos jours.

La recherche perpétuelle de «connaissances, guide de toutes nos actions» , disait Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niass dans son ouvrage Ruhul Adab , est menacée, devenant caduque et dérisoire dans un contexte où la quête de richesse, principe du capitalisme, est au premier plan. Qu’Allah agréé Mame Astou Diankha et nous accorde une élévation digne de sa sainteté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *