Covid-19 : les membres de l’OMS exigent un vaccin pour tous

L’Assemblée annuelle de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est ouverte lundi alors que la tension monte entre Washington et Pékin et des polémiques surgissent quant à l’accès à un éventuel vaccin contre le coronavirus. Les pays ont appelé à ce que ce vaccin soit un “bien public” et à réformer l’OMS pour qu’elle réponde mieux aux pandémies. Antonio Guterres, lui, a critiqué les pays ayant “ignoré les recommandations” de l’organisation.

Les mots sont durs, le constat sévère et la tension palpable. Le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) Antonio Guterres a ouvert le bal de l’Assemblée mondiale de la santé, lundi 18 mai, critiquant les stratégies divergentes adoptées pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Les pays membres de l’OMS ont quant à eux appelé à ce que le vaccin contre le coronavirus soit “un bien public mondial”.

“Nous avons vu des expressions de solidarité, mais très peu d’unité dans notre réponse face au Covid-19. Les pays ont suivi des stratégies différentes, parfois contradictoires, et nous en payons tous le prix fort”, a déclaré Antonio Guterres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *