Coronavirus : l’Europe se ferme au monde pour 30 jours minimum

Cela fait partie des premières conclusions du G7 : en concertation avec ses principaux partenaires, l’Union européenne se referme pour une durée minimale de trente jours à compter du mardi 17 mars à midi. Les voyages non essentiels sont proscrits, ont annoncé conjointement la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil, Charles Michel. Des exceptions sont prévues pour les citoyens et résidents européens de longue durée, qui pourront rentrer.

Les médecins comme les autres personnels soignants, les chercheurs et les experts participant au combat contre le coronavirus pourront également entrer en Europe. Les transporteurs de marchandises sont également autorisés à circuler de manière à ne pas rompre les chaînes d’approvisionnement. En somme, c’est la fin du tourisme ou des voyages d’affaires commerciaux. Ursula von der Leyen a précisé que l’exception concerne également les travailleurs frontaliers de la zone Schengen qui œuvrent à des missions essentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *