Compte rendu thé débat du 12/07/2020 :

Prénoms et nom Numéro de téléphone
1°)Mamadou KANE 77 727 97 80
2°)Ramatoulaye SECK 77 487 56 53
3°)Balla LÔ 77 534 32 16
4°)Pape Nourou KA 77 500 21 26
5°)Ousmane BADIANE 77 268 33 70
6°)Aliou THIAW 77 856 17 94
7°)El Hadji Moussa COLY 77 803 00 83
8°)Mati LO 77 534 32 16
9°)Fili LO 77 534 32 16
10°)Julio S. Youssou DIEDHIOU 77 785 45 96
11°)Adja Fatou Ndiaye DIENG 77 642 58 70

Ce Dimanche 12 juillet 2020, dans les lieux de la cité douane, s’est tenu le second thé débat du mouvement Wama. Ce thé débat a été animé par M.Mamadou KANE, Mlle Ramatoulaye SECK et Mlle Maman DIENG.

Le thé débat avait comme thème : le président doit avoir du savoir livresque et surtout de l’expérience.

Nous demandons un président de plus de 50ans.

Dès l’entame, le président de séance Monsieur Mamadou KANE a présenté le mouvement et son président fondateur son éminence Hadiimu Salaam.

Ensuite, Mlle Ramatoulaye a introduit le thème pour donner à chaque participant l’occasion de partager son point de vue.

De pertinentes suggestions y sont sorties :

Selon Pape Nourou: le président doit combiner le savoir livresque et la compétence mais l’âge compte peu

Elhadj moussa lui trouve que l’importance c’est d’avoir un président qui se range derrière son peuple pour combattre la pauvreté. Il est aussi important pour lui d’étudier la personne qui veut devenir président (savoir s’il a des valeurs comme la dignité, l’intégrité,le courage…)

Dans cette perspective nous avons rappeler le but de cette activité qu’est de diagnostiquer le sentiment de chaque Sénégalais dans l’espoir d’avoir un changement positif qui sera bénéfique pour toute la population.

À sa prise de Parole, Balla Lô affirme que l’expérience dépend de la personne car on peut acquérir de l’expérience à tout âge …

Souleymane Diedhou lui trop pertinent démontre que le président doit être une bibliothèque c’est à dire qu’il doit avoir une connaissance approfondie, il doit être sociable et un homme de terrain pour pouvoir comprendre le vécu quotidienne de sa population il en ajoute que l’âge n’est pas important, mais qu’il serait mieux d’avoir un président jeune qui comprend les réalites du terrain.

Suite à cette échange fructueuse, des solutions ci-dessous ont été proposées :

-Combattre le vote émotionnel ;

-Bannir l’ethnicisme ;

-Étudier davantage les réalités sociales pour faire savoir au président qu’il doit se mettre derrière la population pour mieux comprendre ce qui se passe.

C’est dans cette dynamisme que la séance à été levé après le rappelle de l’objectif et les missions de Wama.


Ramatoulaye SECK

«Toi et moi sommes le Sénégal»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *